Sélectionner une page

Il existe différentes techniques pour le financement de son véhicule VTC, afin de démarrer son activité professionnelle, le plus rapidement et dans les meilleures conditions.

Le développement commercial de l’entreprise et les stratégies de financement du véhicule, sont les deux piliers majeurs du succès de votre société.

De nombreux chauffeurs VTC sont négligents dans le financement de leur véhicule VTC, avec des conséquences et des impacts importants sur la rentabilité de l’entreprise, qui conduisent dans certains cas à la cessation d’activité.

La réglementation de l’activité des VTC est très contraignante par rapport aux taxis car elle impose aux chauffeurs les standards suivants pour choisir sa voiture :

  • Un véhicule de moins de 6 ans.
  • Le gabarit du véhicule doit respecter les dimensions suivantes (4,50m * 1,70 m) et avoir 4 portes.
  • Le moteur doit avoir au minimum une puissance de 84Kw.

Le prix de la voiture est ainsi plus cher, en raison des normes de confort, imposés par la réglementation, sachant que la note peut vite devenir salé, si vous choisissez comme niche de clientèle, le segment très haut de gamme.

Vous découvrirez dans cet article, les principaux financements de véhicule VTC, pour démarrer votre activité avec sérénité.

Financer son véhicule au comptant avec ses fonds propres, est une bonne solution si vous débutez votre activité avec UBER, par exemple, car votre rentabilité ne sera pas impactée par le cout d’une location.

Après paiement de la commission UBER, des frais de carburants et des assurances obligatoires, les liquidités viendront alimenter et augmenter les fonds propres de l’entreprise.

Psychologiquement, vous n’aurez pas la pression du résultat en cas de baisse de l’activité, car vos charges fixes se limiteront à régler les paiements des assurances.

Si l’activité de chauffeur VTC ne vous plaît pas, vous revendez ou gardez simplement votre véhicule.

2. Le Financement à crédit de votre berline VTC

Le financement à crédit est le moyen le plus simple, pour acquérir une voiture, à condition de justifier à minima de 2 bilans solvables et d’un apport minimum de 20%.

Les créateurs d’entreprise avec différents statuts juridiques, comme les micros entreprises, le SASU ou les EIRL entre autres, sont exclus du financement à crédit proposé par le système bancaire classique, mais il existe des prêts sans apport et sans caution , si vous souhaitez financer un véhicule à crédit grâce aux organismes suivants :

3. La location de vehicules VTC

La location de véhicule est souvent une étape incontournable, pour débuter son activité de VTC, si vous n’avez pas les fonds propres pour acheter au comptant votre voiture et si vous ne pouvez pas recourir au crédit.

Les couts de la location d’un véhicule VTC est la solution la plus onéreuse mais elle reste avantageuse pour le chauffeur VTC, car il n’a pas à souscrire les assurances professionnelles, car elles sont incluses dans la location VTC.

L’entretien du véhicule et les réparations sont à la charge du loueur, sauf si le locataire est responsable d’un accrochage ou d’un accident.

Vous trouverez ci-dessous, les meilleures agences de location avec lesquelles, vous pouvez louer votre véhicule VTC pour commencer à travailler :

SIXT.

RENT A CAR.

AVIS.

4. La location financière

La location financière a pour objectif de financer différents équipements selon le principe suivant :

  • Le client choisit la voiture dont il souhaite faire l’usage auprès d’un concessionnaire qui est en l’occurrence le fournisseur.
  • Le concessionnaire, prescriteur, propose au client une solution comme la location financière.
  • L’établissement financier, appelé leaser, finance à 100% le véhicule choisit par le client qui devient locataire en règlement tous les mois un loyer fixe au leaser. La durée du contrat de location financière peut s’étaler sur 3 ans ou 5 ans.

La location financière est une solution très intéressante, car elle finance à 100% le véhicule, tout en permettant à l’entreprise d’optimiser ses fonds propres.

Le contrat inclue une assurance et un entretien du véhicule.

D’un point de vue comptable, les loyers d’un contrat de location financière sont considérés comme des charges et sont déductibles du résultat imposable.

A la fin du contrat, le locataire doit restituer la voiture, le cas échéant la location sera renouvelée pour une durée de 1 an au minimum.

La location financière et le crédit-bail rencontrent du succès mais ces financements sont réservés aux entreprises solvables qui ont publié deux bilans.

5. Le crédit – bail

Le crédit-bail est une technique de financement, identique à la location financière, à la différence que le client a la possibilité de lever une option d’achat, à la fin du contrat pour devenir propriétaire du véhicule.

Le crédit-bail est une activité réglementée et ne peut être proposé uniquement par les établissements de crédit.

Pour conclure

Le financement d’un véhicule VTC est une décision stratégique et ne doit pas être pris à la légère, par le chef d’entreprise qui souhaite développer son activité sur du long terme.

Le créateur d’entreprise ne dispose pas de l’embarras du choix, pour financer son vehicule vtc, comme nous l’avons vu dans cet article avec le financement au comptant ou la location.

La location financière est le financement le plus adapté pour développer une activité de chauffeur VTC, compte tenu de la spécificité du métier de chauffeur VTC, nécessitant de changer de véhicule tous les 6 ans sans compter les raisons suivantes :

  • Un financement sans apport et sans caution pour mieux optimiser vos fonds propres.
  • Les services associés au contrat de location financière comme l’assurance et l’entretien.
  • La possibilité de changer de véhicule tous les 5 ans ou 6 ans en fonction de la durée du contrat de location financière qui a été négocié avec l’établissement financier.
  • La location financière est un financement hors bilan qui n’apparaitra pas au passif du bilan évitant ainsi un endettement excessif de l’entreprise.